L’AUTEURE Fatoumata Fathy Sidibé

Ecrire pour mieux imaginer le roman de sa vie

.

La bibliothèque de mon père était son joyau. Il lisait beaucoup et, de sa belle écriture calligraphique, il écrivait dans des cahiers. Mon père m’a donné cette chance extraordinaire de frotter et limer mon esprit contre celui des autres grâce à la lecture.

Toute jeune déjà, je dévorais tout ce qui me tombait sous la main. A peine adolescente à Bamako, j’écrivais des poèmes et des citations sur les bouts de papier à portée de main. Ensuite, étudiante à Bruxelles, dans le grenier qui me servait de chambre, j’écrivais des histoires, des sortes de feuilleton. Un petit cercle de copines attendait de lire chaque semaine la suite avec impatience. C’est ainsi que j’ai écrit quelques manuscrits qui ont fini leur carrière dans mon tiroir. Une saison africaine y a dormi longtemps avant d’être retravaillé et envoyé à un éditeur. En2006, il est publié aux éditions présence africaine à Paris. C’est le début d’une belle aventure à la rencontre de mes électeurs en Belgique, en France, au Mali, en Suède. Le livre qui était épuisé a été réédité en 2018.  Une belle consécration. En 2014, mon livre d’art/poésie Les masques parlent aussi me permet de concilier la poésie et la peinture.
L’écriture a été une compagnie et m’a aidée dans ma quête de liberté.

Ecrire pour militer

L’écriture est une arme de construction massive.

Encore à l’université, sous l’impulsion de mon professeur de cinéma Victor Bachy, j’ai écrit mon premier article sur les Bibliothèques africaines dans la revue suisse « Ulysse, la Revue du voyage culturel ». Début des années 90, je fais une rencontre importante à la Foire du Livre de Bruxelles. Je rencontre Ibrahima Baba Kaké, Guinéen, professeur agrégé d’Histoire, enseignant à Paris, producteur de l’émission Mémoire d’un continent à RFI, auteur et directeur de collection aux Nouvelles Editions Africaines. Il me conseille d’écrire un article sur Les femmes intellectuelles africaines et les carcans de la tradition. L’article est publié dans le magazine français « Amina, le Magazine de la Femme Africaine ». Mon second article publié est intitulé Excision et infibulation : pourquoi saccager le sexe des femmes ?.  J’ai occupé quelques tribunes libres dans le magazine Amina jusqu’en 1994 où j’ai proposé au Directeur Michel de Breteuil de créer une rubrique mensuelle Lettre de Belgique. C’était la première tribune d’Europe (auparavant, Amina ne proposait que des articles sur l’Afrique, les Dom Tom et la France). C’est ainsi que de 1994 à 2012, j’ai été correspondante permanente de presse de Amina à Bruxelles et réalisé quelques cent vingt interviews de femmes africaines vivant en Belgique et actives dans le domaine de la politique, de l’associatif, de la littérature, de la musique, etc. J’ai été la première à mettre en avant le dynamisme des femmes de la diaspora. Parallèlement à mon travail d’employée, j’écrivais dans de nombreux magazines : Femmes d’Aujourd’hui, Négrissimo, Noir sur Blanc, Tradition’s magazine, Demain le monde (J’imagine Demain Le monde), Défis Sud (le magazine de l’ONG SOS Faim), Hémisphère Sud, etc.

Couverture Une Saison africaine

ROMAN

Une Saison africaine”, Editions Présence africaine, Paris, 2006.
Je suis heureuse de vous annoncer que mon roman “Une saison africaine” vient d’être réedité en mars 2018 aux éditions  Présence africaine.

les masques

BEAU LIVREART / POESIE

Les Masques parlent aussi…,  Editions Saran, février 2014.

 Bibliographie

J’ai initié, coordonné et collaboré à des ouvrages collectifs concernant des enjeux de société :

Le voile en otage

participation à l’ouvrage collectif La laïcité : une mouvance plurielle, La Pensée et Les Hommes, Actes du colloque d’octobre 2015.

Participation à l’ouvrage collectif

“Cultes, Laïcités et Monarchie dans une Belgique (Con) fédérale ?”  La Pensée et les Hommes, 2014.

Femmes musulmanes et laïcité.

Participation à l’ouvrage collectif “Une majorité musulmane à Bruxelles en 2030. Comment nous préparer à mieux ‘Vivre ensemble?'”. (La couverture est disponible ici.  La Pensée et les Hommes, 2011.

Laïcité, mixité, égalité et droits des femmes.

Participation à l’ouvrage collectif : La laïcité à l’épreuve du XXIe siècle, Luc Pire,  mai 2009.

Promotion d’un Etat Laïque (R.A.P.P.E.L.).

SOUS MA DIRECTION  EN TANT QUE PRESIDENTE DU COMITE BELGE NI PUTES NI SOUMISES

  • Violences, traditions qui enferment, sexualité. La CIRCULAIRE N° 2102 DU 14/11/2007 .envoyée par la Communauté française
    au réseaux d’enseignement SECONDAIRE – SUPERIEUR – UNIVERSITAIRE. Année scolaire 2007-2008. Disponible sur le lien suivant :  LE GUIDE BELGE DU RESPECT
    80 PAGES PRATIQUES EN FORMAT POCHE POUR QUE LES MOTS “RESPECT MUTUEL” DEVIENNENT DES MOTS DE TOUS LES JOURS.

Ce Guide du Respect est clairement un outil de réflexion, discussion et action qui s’adresse aux jeunes, qui vise à induire des changements d’attitude et favorise un respect mutuel et une meilleure compréhension entre les garçons et les filles, les hommes et les femmes.

Sous ma direction Pour le Comité Belge Ni Putes Ni Soumises

  • Le guide belge du respect : 80 pages pratiques en format poche pour que les mots « respect mutuel » deviennent des mots de tous les jours ! Editions le cherche midi, Paris, 2007;
  • Le Kit du Respect : un outil d’animation pédagogique pour faire vivre le respect mutuel, lutter contre les préjugés, le  sexisme, le racisme, l’homophobie, l’antisémitisme, les  discriminations, les intégrismes et fondamentalismes.

Editions le cherche midi, Paris, 2007
“Une trousse d’urgence, un outil d’information au quotidien.
Le Guide est destiné à toutes et à tous, mais prioritairement aux personnes en détresse, confronté/es à des violences verbales, physiques ou sexuelles : agression, mariage forcé, drogue, excision, homophobie, discrimination, racisme, antisémitisme, enfermement, viol, racket Un texte direct, pratique et sans tabou.
Sans tabou, le Guide est destiné aux jeunes, aux associations, aux acteurs de terrain, aux enseignants. Il a été rédigé par le comité belge Ni Putes Ni Soumises asbl, en collaboration avec une équipe multidisciplinaire réunissant notamment des praticiens de l’enseignement, des associations d’aide et de terrain, de la justice, de la psychologie, de l’animation de quartier…
Pour que les mots “respect mutuel” deviennent des mots de tous les jours ! Le mot respect est aujourd’hui vide de sens, galvaudé, banalisé. Pourtant, apprendre à se respecter et respecter l’autre c’est aussi apprendre à trouver sa place dans la société. Pour lutter contre les préjugés omniprésents, la dégradation des relations garçons/filles, la banalisation des violences, ce guide rappelle les règles de base du vivre ensemble”.

PUBLICATIONS INITIEES ET COORDONNEES POUR LE CENTRE REGIONAL DU LIBRE EXAMEN ASBL

 

Editions Espace de Libertés – La     Pensée et les Hommes, février 2004.   Mon introduction  “Reconnaissance de la prostitution: attention trottoir glissant…” est disponible ici

Editions Espace de Libertés – La Pensée et les Hommes, suite au colloque organisé par le Centre régional du Libre Examen le 27 avril 2005 ;

Une publication reprenant une centaine d’associations en Région de Bruxelles-Capitale, qu’elles soient créées et gérées par des femmes, par des équipes mixtes ou que leurs activités s’adressent exclusivement ou en particulier à des femmes plurielles (décembre 2005). Avec la participation du CBAI.

Une étude exploratoire élaborée à partir des tables rondes et des résultats qualitatifs d’enquêtes menées auprès d’une centaine d’associations. Elle aborde la question du féminisme, de la mixité, des rapports de sexe, de la migration et du développement, du rôle de l’associatif, des financements, des synergies mises en place avec les autres associations, etc.  L’étude est également enrichie par une quinzaine de portraits et d’interviews de femmes (avril 2006). En partenariat avec le Monde selon les femmes et la Ligue des familles.

Cette publication tente de refléter la mosaïque des points de vue, des expériences, des émotions et des vécus. Elle est articulée autour de quatre axes : L’exil, entre renoncement et enrichissement ; le regard de l’autre ; l’amour entre ici et là-bas ; traditions, contraintes familiales, rapports hommes/femmes et mixité (Mai 2006). En partenariat avec le Cactus asbl, le Monde selon les femmes et les Femmes prévoyantes socialistes du Brabant.

POÉSIE ET ROMAN

  • Roman, une Saison africaine, éditions Présence africaine, Paris, 2006
  • Poèmes traduits en anglais dans  « A Rain of Words : A bilingual Anthology of    Women’s Poetry in Francophone Africa »  [Une pluie de  mots: Anthologie bilingue de la poésie des femmes en  Afrique francophone], Presses  Universitaires de Virginie, 2009.  Edited by Irène Assiba d’Almeida. Translated by Janis A. Mayes
  •  Poèmes publiés dans « Palabre, femmes africaines en poésie », Revue d’Etudes Africaines, textes réunis et présentés par Irène Assiba D’Almeida – Volume spécial, – (University Arizona) 2001 ;
  • Poèmes référencés dans « L’Enfant au cœur des stratégies d’écritures des poétesses africaines », par Irène Assiba D’Almeida, 2001, University of Nottingham.

COMME JOURNALISTE FREE-LANCE

  • À partir de 1991, collaboratrice free-lance pour des magazines belges et étrangers.

Collaboration avec les magazines d’ONG

•          Défis Sud (SOS Faim), responsable de la Rubrique Musique du Monde (2001-2006);
•          Demain le Monde (CNCD) (2000-2002);
•          Hémisphères (Colophon) (2000-2001).

Collaboration avec la presse française

De 1991 à 2012, correspondante permanente de presse en Belgique pour le magazine mensuel AMINA (France) destiné aux femmes d’Afrique, des Antilles et de la diaspora  – responsable de presse de la rubrique Lettre de Belgique.

Collaboration avec la presse belge

  • Femmes d’Aujourd’hui (1998-1999);
  • Magazine Tradition’s, rubrique Nouveautés BD et  théâtre (1998-2008)

Collaboration  à la collection ESSAIS de Colophon Editions Editing coordination de deux essais collectifs

  • Bilan de santé : L’Afrique face à ses défis sanitaires (2001);
  • Enfants travailleurs, enfances volées (2001);